La varicocèle – une cause fréquente de l’infertilité masculine

Une des causes les plus fréquentes de l’infertilité masculine est la maladie varicocèle. D’après les moyennes statistiques, la varicocèle est diagnostiqué aux 15% des hommes au pubis fini. C’est cette maladie qui deviant le facteur majeur de diminution de la fertilité des hommes de moins de 30 ans.

Comme ce montrent les résultats des examens cliniques, dans 35% des cas de l’infertilité masculine, la varicocèle est dont la cause. Mais le premier problème, c’est que la plupart des hommes n’ont même aucune idée qu’ils sont exposés à une pathologie et ne comprennent pas la nature de la trouble.

La varicocèle est une dilatation variqueuse des veines du cordon testiculaire dans le plexus veineux et autour des testicules.

La varicocèle résulte dу la pression augumentée dans les veines qui forment le plexus pampiniforme du testicule, ce qui est lié d’habitude aux particularités de l’emplacement anatomique de cettes veines ou au stress extrême et l’hypertension dans la région de l’aine. Le La varicocèle se trouve plus souvent à gauche à cause des particularités du trajet de la veine testiculaire gauche.

Les symptômes de la varicocèle

La maladie peut rester asymptomatique pendant longtemps. Cela complique sa diagnostique precoce et l’opération chirurgique rapide.

À mesure que une dilatation variqueuse des veines s’aggrave, les symptômes typiques apparaissent:

  • Douleurs résiduelles aux testicules qui s’augumentent en train de soulever les poids et de l’excitation sexuelle
  • Augumentation du scrotum
  • Diminution du volume de l’éjaculat
  • Des grandes veines du scrotum perceptibles

Les procès majeurs se passent quand même au niveau anatomique :

  • Affaiblissement des veines testiculaires
  • Hypertension considérable dans les veines du scrotum
  • Circulation troublée du sang dans les veines et les capillaires des testicules et dans la région du scrotum.

Voilà pourquoi les hommes ne notent parfois pas de changements pathologiques, comme ces procès se passent dedans et les signes de la maladie apparaissent rarement aux premiers stades.

Comment la varicocèle influence la fertilité des hommes?

Normalement, la temperature des testicules est bas de celle du corps masculin. La dilatation variqueuse des veines testiculaires rompt le flux et le reflux du sang désoxygéné dans cette région, ce qui trouble la thermorégulation du scrotum – les testicules commencent donc à chauffer.

Même une augumentation de la température minimale conduit à une baisse de la qualité de sperme : les spermatozoïdes deviennent moins moins dynamique et leur qualité tombe. Un jour, le réseau veineux autour des testicules commencera à affecter la thermorégulation dans le scrotum, ce qui en résultera la sterilité.

D’ailleurs, la dilatation variqueuse des veines cause une hypoxie testiculaire – une manque d’oxygène qui peut en résulter l’atrophie des tissus et la perte complète de la fonction.

Malhereusement, le seul moyen de traiter la varicocèle est une opération chirurgicale. L’ opération de rétablissement du flux veineux n’est pas compliqué, mais il faut la faire le plus rapidement possible. En cas du traitement tardif de la varicocèle il y a un risque de rompre complètement la fonction testiculaire. Après cela, le rétablissement de la spermatogenèse ne sera plus possible.